La visite virtuelle, un réel avantage pour les commerçants

Après les musées et l’immobilier, la visite virtuelle fait son bonhomme de chemin. Désormais, ce sont les propriétaires d’enseignes qui prennent d’assaut ce nouveau moyen de communication. Si ses avantages sont incontestables en théorie, il n’en demeure pas moins qu’en pratique, le constat est un peu plus mitigé en fonction de l’activité.

Un boost pour les activités commerciales

Avec une population de plus en plus portée sur les nouvelles technologies, c’est devenu plus difficile de faire déplacer les prospects vers les points de vente, boutiques ou lieux commerciaux. Les sites de vente en ligne n’ont rien arrangé au sort des enseignes qui sont très peu portées sur le digital : en effet, celles-ci se voient donc ravir les clients qui trouvent leur bonheur à acheter ou réserver en ligne.

La croissance de la visite virtuelle dans le commerce vient répondre en partie à cette tendance, bien que la finalité, dans ce cas, soit de sortir les clients de leurs zones de confort.

Les restaurants, les bars, les salons de massage ou de remise en forme, les hôtels ont de plus en plus recours à la visite virtuelle. Le but est de permettre au client, qui va consulter le site internet du commerçant ou sa page Google+, de se faire une idée des lieux et de l’aider dans sa décision.

D’après Brice Walter, gérant de l’agence Inside360 spécialisée dans ce secteur, les visites virtuelles au niveau des hôtels et des bars / restaurants est un réel avantage au niveau de la conversion. En effet, les habituelles photographies classiques qui permettent de découvrir -partiellement- un lieu où l’on souhaite y passer un moment, sont devenues obsolètes dans ces secteurs où de plus en plus de professionnels ont recours à la visite virtuelle pour montrer leurs établissements de manière plus exhaustive et concrète.

A partir de quelques centaines d’euros pour les petits établissements, c’est un budget qui est adapté à tous les types de structure et qui dépendra principalement de la surface.

Le revers de la médaille

Quand une enseigne contacte un photographe professionnel pour un shooting panoramique de son établissement, le but est de montrer ce dernier sous ses plus beaux jours.
De nombreux commerçants font réaliser ce type de prestation après une rénovation où lors d’une période particulière (soldes, Noël, etc…) et montrent leur établissement sous un angle très vendeur.
C’est parfois la déception lorsqu’on passe du virtuel au réel.

Ces visites 3D ne transmettent pas non plus la qualité du service, l’amabilité du personnel ou encore l’aspect professionnel du commerçant.

Bien-sur, il ne fait pas miser que sur ce canal pour développer sa clientèle : même en passant par le programme Google Business View, le développement de la visiblité doit se faire aussi via des canaux comme

  • le SEA,
  • le SEO,
  • les réseaux sociaux,
  • la publicité papier,
  • les SMS,
  • etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *