Comment fonctionne le portage salarial ?

Mode de travail associant la liberté entrepreneuriale et les avantages du salariat, le portage salarial apparu dans les années 80 en France se démocratise davantage ces dernières années. Grâce à ses multiples atouts, il attire de plus en plus de travailleurs souhaitant s’installer à leur propre compte et bénéficier d’un statut de salarié. Il est particulièrement bien adapté pour les métiers du conseil et c’est pourquoi de nombreux cadres en marketing digital s’appuient sur ce statut pour proposer leurs services aux entreprises. Cet article a pour but de vous fournir des informations utiles sur cette nouvelle forme de travail.

Présentation du portage salarial

Comme mentionné en introduction, le portage salarial désigne une forme de travail qui permet à une personne disposant de compétences dans un ou plusieurs domaines d’entreprendre librement tout en conservant les différents droits qu’offre le statut de salarié. Il arrive en France en 1988 grâce aux deux associations que sont AVARAP et HEC. Il est désormais inscrit dans le code du travail avec l’ordonnance du 2 avril 2015, et est même devenu une profession à part entière suite à la signature de la convention collective du portage salarial le 22 mars 2017.
Si à ces débuts, il est uniquement utilisé par les personnes âgées en quête d’un mode de travail plus flexible, il concerne aujourd’hui un public plus vaste. Depuis les années 2000, le portage salarial est une solution que privilégient de nombreux jeunes pour lancer leur activité tout en relevant du régime de salarié. C’est une forme de travail qui s’adresse aux jeunes qui entrent dans la vie active, aux personnes à la retraite pour compléter leurs revenus, aux personnes en reconversion professionnelle, aux entrepreneurs souhaitant tester leur business plan sans risque avant de créer une vraie structure, aux demandeurs d’emploi, ou encore aux travailleurs indépendants exerçant déjà une activité dans leur domaine d’expertise.

Principe de fonctionnement du portage salarial

Le portage salarial se caractérise par une relation tripartite : le travailleur indépendant, l’entreprise de portage salarial et le client. La structure de portage salarial est un intermédiaire qui se charge de la gestion commerciale entre l’expert porté et son client. Ainsi, c’est cette dernière qui facture les honoraires préalablement négociés par l’indépendant. La société de portage a par conséquent pour rôle de simplifier les différentes opérations entre ces deux parties.

Quant au travailleur, il signe un véritable contrat de travail (en CDD ou en CDI) avec l’entreprise de portage salarial. Celle-ci joue le rôle d’un employeur en lui versant sa rémunération sous forme de salaire. Elle se charge donc de payer ses cotisations sociales afin de lui permettre de bénéficier d’un régime de protection identique à celui du salarié. L’expert qui choisit cette solution peut donc se concentrer sur le cœur de son métier en laissant la gestion des documents comptables, juridiques, administratifs et fiscaux à la charge de la structure portage salarial avec laquelle il collabore.
Le salarié porté devra cependant, mettre en place une stratégie efficace pour trouver ses clients et les fidéliser car la recherche et la réalisation des missions reste sa responsabilité. Une démarche dans laquelle il bénéficiera du soutien de la société de portage via des formations et des conseils personnalisés dans le but de l’aider à développer son chiffre d’affaires.

Le principe de fonctionnement du portage salarial tel que présenté offre de nombreux avantages non seulement aux entreprises clientes mais également aux experts. Ces derniers peuvent exercer leur activité en toute indépendance tout en bénéficiant des droits liés au statut de salarié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *